«Baignée de tous côtés par la Méditerranée, l’Italie est un joyau musical qui chante depuis toujours le cycle de la vie à travers ses chants populaires – mémoire des évènements d’une histoire parallèle. Du nord au sud, ce patrimoine issu de la tradition orale est extrêmement riche et diversifié. Il a été transmis de génération en génération avec la rigueur qui a permis sa conservation. La péninsule a su intégrer à cette musique les apports des peuples qui ont traversé son territoire.»

Nous aimons appeler ces chants « populaires » parce qu’ils sont le fruit du répertoire créé par le peuple au fil des siècles. Ils nous parlent des joies et des peines, rythment le travail souvent pénible, racontent des miracles, les histoires des saints, invitent à la prière, dénoncent l’exploitation des patrons, rappellent des évènements sociaux et politiques, endorment un enfant, ravivent les joues des amants, accompagnent le mort et sont source de plaisir partagé.

Tous ces chants sont lié à un rituel, à une fonction précise comme : séduire la bien-aimée, célébrer la passion de la semaine sainte par un Stabat Mater ou un Miserere, rythmer le travail (le ramassage des olives, la pêche au thon, le repiquage du riz dans la plaine du Pô…). Ils se développent au sein des sociétés agro-pastorales et sont tributaires de leur transformation.

En collaboration avec l’association Tante Voci

 

Partager

tania-pividori-conference

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Current day month ye@r *